mardi 22 février 2011

Utilisation des tablettes iPad à l'école primaire... mes impressions

Après quelques utilisation des tablettes tactiles dans les classes primaires, je vous livre mes appréciations brutes...

Au niveau de l'objet :
  • avantages :
    • la légèreté
    • l'encombrement minimum
    • l'écran tactile : "Je touche ce que je vois."
    • l'attrait de l'objet
  • inconvénient :
    • le prix
Au niveau du système d'exploitation (iOS) :
  • avantages :
    • l'interface intuitive
    • l'allumage instantané car pas d'attente à la sortie de veille
    • l'intégration facile des photos, de sons enregistrés ou à enregistrer, de musique etc...
    • le fait de ne plus avoir besoin de se soucier de l'endroit où on enregistre les fichiers
    • les app sont présentées "à plat", pas de chemin pour les atteindre
  • inconvénients :
    • le clavier virtuel qui n'offre pas la possibilité de se verrouiller sur les chiffres
    • l'absence de support de flash (parfois même on ne sait pas qu'on ne voit pas tout !)
    • sans le wifi c'est une coquille un vide
    • l'environnement propriétaire
Au niveau des applications :
  • avantages
    • le grand choix d'app, communauté dynamique, "Si ça qui n'existe pas aujourd'hui ça sera peut-être là demain..."
    • beaucoup d'app permettent de travailler l'oralité
  • inconvénients :
    • peu d'app fonctionnent avec le beamer
    • il y a beaucoup d'app dans la catégorie "Éducation", mais peu vraiment utilisables pour la classe...
Au niveau de son utilisation dans la classe :
  • avantages et autres révolutions :
    • la posture ouverte et plate de l'objet, on n'a pas l'impression que les élèves ont le regard perdu sur l'écran pendant qu'on leur parle en face (j'apprécie!)
    • l'objet prend peu de place sur le bureau, les élèves le posent sans peine de côté pour se concentrer sur un livre ou le cahier (yes !!)
    • l'objet incite à sortir de la salle de classe ! (à nous la liberté...)
    • facilite le travail de l'oral car l'enregistrement d'audio est bien intégré dans les app
    • très très très peu d'explications à donner, la leçon est centrée sur l'objectif pédagogique. (Quel bonheur !!!)
    • genres d'app intéressantes :
      • quiz et drill
      • jeux sérieux
      • jeux de simulation
      • références (dictionnaires, traducteurs, répertoires de conjugaison, botanique, zoologie, astronomie...)
      • schémas heuristiques
      • dessin et musique
  • inconvénients :
    • les recherches sur internet sont inefficaces. Jusqu'à maintenant la recherche sur internet était intéressante quand on profitait d'y éduquer les élèves, qu'on définissait avec eux des mots clés pour que les résultats soient intéressants etc. Mais actuellement, avec l'absence de support flash, toutes les pages qui se trouvent dans les résultats utilisant cette technologies ne sont pas utiles, et il y en a vraiment beaucoup ! C'est donc peine perdue de vouloir faire une pareille activité... Solution : faire aller les élèves vers des pages précises, que l'on a visitées en totalité avant.
    • les tablettes ne trouvent leur potentiel complet que si il y en a une par élève...
    • la pomme sur tout les appareils fait une énorme pub à Apple, tous les élèves parlent alors de leurs ipod, iphones et autres... Cette situation est difficilement justifiable dans une salle de classe !
Les élèves se sont comportés avec ces outils non pas comme avec des ordinateurs, mais comme avec des objets de la vie courante que l'on empoigne quand on en a besoin et que l'on pose quand on n'en a pas l'utilité. Autant dehors que dedans.


5 commentaires:

  1. Support Flash: Des tablettes concurrentes fonctionnant avec le système Android et supportant nativement Flash arrivent sur le commerce. Elles seront aussi faciles d'accès que les tablettes à la Pomme, moins chères et pas sujettes à déclencher des buzz iPod-pad-Phone.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui est surprenant, pour l'instant les tablettes concurrentes à l'iPad sont plus onéreuses ...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Ayant prêté mon iPad à des élèves et l'ayant utilisé pour mon enseignement, j'arrive aux mêmes conclusions que vous.

    L'iPad est un très grand facteur de motivation. Mais je m'interroge sur la pérennité de cette motivation, quand les tablettes seront devenues un objet courant.
    L'iPad, en tant que système (très) fermé est agaçant, pour nous, qui aimons mettre les mains dans le cambouis. Par contre, contrairement à l'ordinateur, il s'agit d'un outil pédagogique formidable, car ne nécessitant que très peu d'apprentissage pour son utilisation. Il est presque aussi intuitif à utiliser qu'un crayon. On peut enfin se concentrer sur son cours, sans devoir ajouter en plus un apprentissage de l'outil.
    Je crains néanmoins que ce genre d'outils favorise l'analphabétisme informatique de nos élèves, que je constate croissant depuis l'arrivée des ordinateurs portables dans les foyers. Avant, j'avais des élèves qui montaient eux-même leurs PC, format tour. Maintenant, avec les portables, plus personne ne s'intéresse aux composants. Mais il s'agit d'un évolution normale. Auparavant, le forgeron commençait par forger ses outils. Maintenant, il les achète.

    RépondreSupprimer
  4. "le clavier virtuel qui n'offre pas la possibilité de se verrouiller sur les chiffres" Je ne comprends pas cette remarque. Lorsque l'on utilise la touche ".?123" le clavier reste bien en positions chiffres il me semble.
    Merci pour le témoignage, je commence mon expérimentation d'ici quelques semaines.

    RépondreSupprimer
  5. "Lorsque l'on utilise la touche ".?123" le clavier reste bien en positions chiffres il me semble."
    En effet, mais si l'élève fait un quizz en ligne (par exemple les additions sur gomaths.ch), au moment où il valide sa réponse au clavier ("Accéder"), le clavier retourne aux lettres... Petit problème, mais assez gênant à l'utilisation.

    RépondreSupprimer