mercredi 11 décembre 2013

Un rapport de recherche canadien tire un bilan nuancé des apports des tablettes en classe.


Un rapport québécois sur les usages de l'iPad en classe montre que les tablettes ne vont pas sans créer des difficultés scolaires.  L'enquête menée par T Karsenty et A Fieves auprès de 6 057 élèves, montre que la tablette est perçue comme motivante. Le principal usage est la consultation des manuels avant la recherche internet. Mais les enseignants soulignent la distraction qu'elle apporte en cours. Et c'est confirmé par les élèves : un tiers d'entre eux joue en classe. Les enseignants demandent de la formation.
Au final la tablette est jugée très satisfaisante par 56% des élèves mais seulement 23% des enseignants.  L'impact de la généralisation sur le fonctionnement de l'école semble réel.